Skip navigation

La Gafieira ou Samba de Gafieira, est née à Rio de Janeiro (Brésil) au courant des années 40 lorsqu’il y avait encore un régime politique assez dur. La prohibition, entre autre, interdisait plusieurs types d’activités dont la Gafieira qui était une danse pratiquée par les descendants africains. Sévèrement jugée et malgré l’oppression de l’époque, celle-ci a survécu grâce au milieu « underground » (regroupement informel et caché). C’est dans les dernières décennies que la Gafieira a légitimement put prendre place publique parmi d’autres danses traditionnelles à Rio de Janeiro. Elle commence donc tout doucement à se faire connaître dans le monde grâce à des professeurs brésiliens qui s’exportent ou encore quelques professeurs de danses connexes qui souhaitent ajouter une corde à leur arc. Il faut noter que Rio est son berceau et fief; vous trouverez très difficilement des danseurs de Gafieira à Sao Paulo, Salvador do Bahia, Recife ou encore Brasilia!

C’est une danse de base latine ou l’homme dirige le couple danseur tout en favorisant une place pour la création et la liberté d’expression pour chacun des partenaires. Il y a dans la Gafieira un côté ludique dans ses pas, avec  une sorte de jeux de séduction, une mise en avant de la beauté des corps sans prétention bien au contraire! C’est une fusion d’expressions corporelles tout cela dans une aisance et un naturel que l’on pourrait croire tout simplement propre à une façon de vivre dans un petit-paradis, sous le soleil, au bord de la mer… et sur un air de Samba bien sûr! J’ajouterai pour achever ma propre description de la Gafieira que c’est aussi une danse très sensuelle ou la femme est mit à l’honneur. L’image du « malandro » est aussi parfois utilisée pour une touche de saveur locale et le côté art de la scène…

Cette danse ne nécessite aucun antécedent de danse bien au contraire; la Gafieira a son propre mouvement très atypique face aux autres danses latines. Les novices de danse sociale sont donc des chanceux!

Pour finir, je souhaite partager avec vous ma première vidéo coup de cœur… se sont de très grands danseurs et chorégraphes dont je commence à suivre le parcours suite à cette vidéo…

Voici Larissa Thayane & Kadu Pires (je vous les présenterai prochainement)

2 Comments

    • Virginie Petricola
    • Posted février 27, 2009 at 12 h 02 mi
    • Permalink

    Merci Sophie pour ce récapitulatif historique de la Samba de Gafieira !
    Si tu permets… je rajouterai aussi que le mot « gafieira » désignait à l’époque les salles, clubs et associations qui abritaient des bals destinés au divertissement des couches populaires, formées majoritairement par les Noirs et métis, à Rio de Janeiro… et c’est après devenu le mot pour désigner la danse.

    Aussi, pour ceux que ne connaissent pas, la Samba de Gafieira est souvent décrite comme la cousine du Tango ou le Tango Brésilien… mais avec le « swing » de la samba !

    • Geneviève
    • Posted avril 13, 2009 at 1 h 21 mi
    • Permalink

    Mais aussi… la Samba de Gafieira trouve ses origines dans la Maxixe. Les pas sont exécutés sur un tempo vite-vite-lent. On peut danser la Samba de Gafieira sur des airs de samba, de pagode, de bossa nova et de chorinho qui lui donne ainsi un côté ludique et dynamique.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :